Formation

Conseils et exemples pour rédiger une synthèse de stage en troisième

Vous avez effectué un stage en troisième et il est maintenant l’heure de rédiger votre synthèse de stage ? Vous ne saviez pas comment vous y prendre ? Ne vous faites pas de soucis. Cet article présent vous aidera en vous donnant quelques conseils et exemples à suivre pour bien rédiger votre synthèse de stage en troisième.

Ayez une bonne page de présentaation

Lorsque votre page de présentation est bien faite, cela amène le lecteur de votre synthèse à être motivé. Ainsi, elle doit comporter le titre de votre synthèse, ensuite le nom de l’organisme du stage. Aussi, le lieu où vous avez effectué le stage, vos noms et prénoms, les noms et prénoms de celui qui vous a encadré (maître de stage)…

A lire également : Quel est le niveau d'un cadre ?

Une fois votre page bien présentée, commencez votre introduction.

Faites une bonne introduction

Celle-ci doit être vraiment pertinente puisque c’est généralement la partie sur laquelle le lecteur se concentre pour faire votre évaluation. Elle doit répondre en fait à des objectifs précis. Par exemple, vous exposez le choix de votre stage, du sujet, de l’intérêt puis des objectifs du stage. Elle doit également présenter votre problématique puis déterminer le choix de votre méthodologie.

Lire également : Comment apprendre l'anglais en pays anglophone ?

Par exemple, elle peut comporter quelques éléments comme :

  •       Une accroche : cela peut être soit un événement vous ayant marqué durant votre stage en troisième, soit une citation d’un de vos partenaires ;
  •       Une brève présentation du stage ;
  •       Une présentation rapide de l’entreprise puis de son secteur d’activité ;
  •       Vos attentes vis-à-vis du stage …

Elle doit faire en général entre une ou deux pages. Lorsque vous relisez, veillez bien à ce que celle-ci et votre conclusion se répondent.

Misez sur le développement

Le développement de votre synthèse de stage peut être structuré soit en 2 soit en 3 grandes parties. Ici, il n’existe pas de « plan type », mais l’on distingue deux sections souvent :

  •       Une première fixant le cadre d’analyse c’est-à-dire la présentation du secteur d’activité de l’entreprise, des méthodes de travail…
  •       Une seconde décrivant l’action de l’entreprise, le projet réalisé puis les résultats obtenus à l’issue du stage. Elle permet au lecteur d’apprécier votre travail personnel.

Quel que soit le cas, votre développement doit réellement suivre une progression logique. Il vous faut partir du général, du simple, au plus précis et plus complexe. Par exemple, dans votre développement, montrez votre capacité à vous approprier un environnement économique, juridique, institutionnel… Retranscrivez les contraintes pesant sur l’entreprise, les enjeux particuliers liés au secteur d’activité. Montrez également que le jargon de ce milieu vous est familier. N’oubliez surtout pas les transitions entre les parties.

Terminez en concluant bien et proprement

Eh oui ! Cela est nécessaire car tout comme l’introduction, la conclusion est également une partie sur laquelle le lecteur se concentre pour vous évaluer.

Ainsi, celle-ci répond à votre introduction et votre problématique. Elle doit, comme dit, être particulièrement soignée. Par exemple, pour faire une bonne conclusion, il doit y figurer les résultats principaux de votre synthèse puis vous devriez faire un bilan du stage.

C’est également l’occasion d’effectuer un bilan personnel des apports du stage, ce que vous espériez puis ce que ce stage vous a finalement apporté. Apportez donc une réflexion sur votre projet professionnel au regard de ces apports. Ne développez pas de nouvelles idées, mais insérez une ouverture.