Emploi

Quel est le salaire d’un livreur Uber Eats ?

Quel est le salaire d'un livreur Uber Eats ?

Uber Eats est l’entreprise numéro 1 en termes de delivery. Connue pour son service de VTC, l’entreprise s’est agrandie en proposant ce service version restaurant. Datant de 2014, Uber Eats est le leader de la livraison à domicile. Regroupant restaurants, supermarchés, boulangeries et autres établissements alimentaires, Uber Eats est le service de coursiers sur-mesure mondial. Divisée entre livreur, chauffeur et restaurant, le groupe se place parmi les plus grosses entreprises mondiales.

En quoi consiste le métier de livreur Uber Eats ?

Passant d’un service chauffeur à un service de livraison delivery, le métier de livreur chez Uber Eats s’établit sur des services de livraison et de commande. En étant coursier pour Uber Eats, vous effectuerez chaque jour une livraison à domicile.

Lire également : Les agences intérim horeca : un tremplin vers une carrière polyvalente

Pour chaque course que vous effectuerez, vous percevrez une rémunération et à la fin du mois un salaire comme tout autre métier. Le métier de livreur ou coursier chez ubereats reste assez simple et facile d’accès.

Comment devenir livreur Uber Eats ?

Si votre souhait est d’intégrer le groupe Uber Eats, sachez qu’il sera simple d’accéder au métier de livreur. Pour commencer votre métier de coursier chez ubereats, il faudra vous créer un statut d’auto entrepreneur. Fondée sur des principes d’auto-entreprenariat, l’entreprise considère ainsi chaque coursier ou livreur comme son propre directeur, c’est-à-dire responsable de son travail et de sa sécurité.

A lire également : Qu'est-ce que le portage salarial ?

À la suite de l’obtention de votre statut, vous allez pouvoir commencer vos fonctions comme chauffeur ubereats. Pour rentrer dans le métier de façon plus approfondie, les fonctions qui vous seront administrées seront de l’ordre de la livraison.

Quel est le salaire d'un livreur Uber Eats ?

Comment est calculé le salaire chez Uber Eats ?

Dans le métier de coursier ou de chauffeur Uber, on se demande souvent comment sont payés les employés au regard de leur statut d’auto entrepreneur. Le chiffre des salaires chez Uber Eats ou même pour un chauffeur Uber oscille en fonction de plusieurs critères.

Au regard des kilomètres

Pour chiffrer parfaitement les salaires chez ubereats, et donner leur rémunération totale, il faut se concentrer de prime abord sur les kilomètres. Lors des courses et des livraisons, chaque coursier enregistre le nombre de kilomètres qu’il effectue entre le restaurant et le lieu de livraison.

Au moment de l’enregistrement, il sera compté dans les salaires le nombre de kilomètres parcourus du restaurant au lieu de domicile seulement. Pour le retour, les frais kilométriques seront à la charge du livreur. La course ne prend pas en compte tous les kilomètres.

Le prix du kilomètre est en moyenne de 0,50 à 3 euros au maximum. Tous les coursiers et livreurs chez Uber Eats, comme les chauffeurs sur Uber, sont payés au kilomètre, mais pas seulement.

Au regard des livraisons

Pour chaque livraison effectuée, les livreurs vont enregistrer leur commande. Plus le nombre de commandes sera conséquent, plus les coursiers vont complémenter leurs salaires. Le service delivery s’établit sur le nombre de commandes. La rémunération dépendra également du restaurant.

Chaque restaurant doit payer une contribution à ubereats qui sera ensuite reversée sur les salaires des employés. Cependant, cette commission varie. Elle varie selon :

  • la grandeur du restaurant
  • le nombre de commandes délivrées par jour
  • le prix des plats
  • la distance du restaurant ou de l’établissement

Généralement, Uber Eats reverse ce complément de salaire à hauteur de 1 à 2 euros par commande. La tarification est un enjeu clef pour le salaire du livreur, car son salaire en euros sera réévalué chaque mois.

Au regard des jours travaillés

Comme tout travail, plus on travaille, plus la rémunération sera élevée. Calculés en euros, les salaires des livreurs s’établissent sur le nombre de jours travaillé.

On estime que par heure, un coursier est payé de 5 à 9 euros. Ce prix varie selon les jours et les commandes. À ce prix, on ajoute la rémunération des kilomètres, des commandes. On estime qu’un livreur fait 2 à 3 livraisons par heure. Si le coursier travaille 5 à 6 jours par semaine, il peut avoir un salaire autour de 1 800 euros en considérant les critères énoncés.

Le salaire peut toujours augmenter ou baisser puisque chaque livreur est considéré comme autoentrepreneur.

Les avantages et les inconvénients d’être livreur Uber Eats

En tant que livreur Uber Eats, il y a des avantages et des inconvénients à considérer. D’une part, ce travail offre une grande flexibilité d’horaire, vous pouvez travailler quand vous le souhaitez. Cela permet aux étudiants ou à ceux qui cherchent un revenu supplémentaire de gagner de l’argent tout en poursuivant leurs activités quotidiennes.

Le travail de coursier chez Uber Eats est aussi facilement accessible car la plupart du temps, les livreurs n’ont pas besoin d’un diplôme spécifique ni de compétences particulières pour commencer leur travail. Il suffit simplement d’avoir un vélo ou une moto pour les déplacements (en fonction de la ville) et d’avoir plus de 18 ans.

Ce travail peut aussi comporter certains inconvénients notables. Le premier est que le salaire n’est pas garanti chaque mois car il fluctue en fonction du nombre de commandes reçues par le livreur ainsi que celui des kilomètres effectués.

L’autre problème majeur lié au métier est certainement sa nature précaire puisque les employés chez Uber sont classés comme autoentrepreneurs plutôt qu’employés réguliers avec toutes les protections sociales associées, notamment l’accès à la sécurité sociale et aux congés payés. Cela signifie qu’ils ne bénéficient souvent pas d’une assurance santé offerte par leur employeur et ont donc besoin d’en souscrire une personnellement afin d’être couverts lorsque nécessaire.

Le fait que les livreurs doivent utiliser leur propre équipement pour travailler constitue aussi un autre désavantage majeur dans le sens où les employés doivent fournir eux-mêmes leur vélo, leur moto ou même leur téléphone mobile pour pouvoir travailler.

Le travail de coursier chez Uber Eats peut être physiquement éprouvant du fait qu’il implique souvent d’être sur la route pendant plusieurs heures chaque jour. Les livreurs doivent donc faire attention à ne pas se surexposer aux risques liés à des accidents de la circulation et veiller à prendre régulièrement des pauses afin de préserver leur santé physique et mentale.

Malgré ces inconvénients notables, le travail chez Uber Eats est une opportunité attractive pour ceux qui cherchent un revenu supplémentaire ou une activité flexible en complément d’un autre emploi. Vous devez considérer tous les avantages et inconvénients avant de décider si ce type d’emploi convient à votre situation personnelle.

Les perspectives d’évolution professionnelle dans le métier de livreur Uber Eats

En tant que livreur Uber Eats, pensez à bien réfléchir aux perspectives d’évolution professionnelle. Bien que cela puisse sembler difficile à imaginer pour certains, ce métier peut en réalité offrir des opportunités de croissance et d’avancement professionnel.

Comme dans toute industrie, les travailleurs qui se démarquent peuvent être promus à des postes supérieurs où ils bénéficient d’un salaire plus élevé et davantage de responsabilités. Chez Uber Eats, cela peut se traduire par une promotion au poste de gestionnaire ou encore un employé régulier avec toutes les protections sociales associées.

La connaissance approfondie du marché local acquise par les livreurs leur permet souvent d’identifier des besoins non satisfaits dans leur région et même potentiellement de démarrer leur propre entreprise en créant une petite boutique alimentaire spécialisée ou encore un service culinaire personnalisé.

Cette évolution peut nécessiter beaucoup de travail et un investissement financier considérable. Les livreurs devront aussi faire preuve de perspicacité commerciale ainsi que d’une grande capacité à gérer le personnel afin de réussir.

Pour ceux qui cherchent simplement à gagner plus sans nécessairement vouloir grimper les échelons hiérarchiques chez Uber Eats, il existe toutefois quelques options intéressantes. Par exemple, certains livreurs choisissent d’utiliser leurs compétences linguistiques pour travailler comme interprètes indépendants pendant leurs heures libres.

L’apprentissage de nouvelles compétences est aussi une option viable pour progresser professionnellement dans le milieu de la livraison. Les livreurs peuvent suivre des formations pour obtenir un certificat en logistique, en gestion de projet ou encore en conduite professionnelle.

En somme, il est tout à fait possible d’évoluer professionnellement dans le métier de livreur Uber Eats et même potentiellement de créer sa propre entreprise culinaire. Il suffit simplement de faire preuve d’initiative et de persévérance afin d’ouvrir les portes aux opportunités qui se présentent au fil du temps.