Formation

Comment devenir agent de sûreté aéroportuaire ?

Comment devenir agent de sûreté aéroportuaire ?

Un agent de sûreté aéroportuaire est un agent qui travaille dans un aéroport pour dans le domaine de la sécurité. Cependant, suite au développement et la nécessité de sécurité des aéroports, le métier requiert encore plus de personnel. Comment devenir agent de sûreté aéroportuaire ? Lisez cet article pour le découvrir.

Astuces pour être agent de sûreté aéroportuaire

Pour devenir agent de sûreté aéroportuaire, il est nécessaire d’être titulaire du CQP ASA encore appelé contrat de qualification professionnelle ‘‘agent de sûreté aéroportuaire’’. En effet, cette dernière s’obtient en suivant une formation bien adaptée. Celle-ci dure plusieurs semaines et est suivie par la réalisation des examens. Ainsi, vous pouvez suivre une formation sur la sécurité des bagages, des parkings, auprès du personnel navigant, auprès des passagers, ou même au sein de l’aéroport. Cependant, il faudra renouveler le contrat chaque 3 ou 5 ans en fonction de l’emploi pour qu’il soit toujours valide.

A découvrir également : L’importance des métiers de la transition écologique

Toutefois, il existe de nombreux organismes qui permettent cette qualification. Ils sont à retrouver sur Internet ou sur des sites physiques. Ainsi, vous pouvez vous former dans une école spécialisée ou par l’entreprise qui vous permet de bénéficier d’un emploi. Cela vous aidera à disposer des aptitudes nécessaires pour bien assurer votre rôle. De ce fait, vous serez en mesure de supporter le stress en toute circonstance et donc de rester concentré, rigoureux et vigilant. En outre, notez que la condition physique, la présentation et la disponibilité sont des facteurs importants dans ce métier.

Par ailleurs, certaines conditions sont à remplir obligatoirement pour travailler dans cette activité. La plupart d’eux sont des obligations liées à la personne où vous devez avoir un casier judiciaire vierge et une bonne base en anglais. De même, vous devez avoir la nationalité française ou être de la Communauté européenne, un permis de catégorie B, le niveau BEPC/CAP, une solution de locomotion outre que les transports en commun pour votre déplacement sont également nécessaires. Il faudra aussi avoir une autorisation préalable auprès du CNAPS.

Lire également : Les meilleures pratiques pour une gestion efficace de la formation en entreprise

Les formations nécessaires pour devenir agent de sûreté aéroportuaire

Pour devenir agent de sûreté aéroportuaire, il faut que chaque agent soit compétent et qualifié.

Plusieurs types de formations sont proposés aux personnes souhaitant exercer le métier d’agent de sûreté aéroportuaire :

• La formation initiale : elle permet d’acquérir les compétences nécessaires pour pouvoir exercer ce métier. Elle peut être suivie dans une école spécialisée ou directement au sein de l’aéroport où vous travaillerez.

• La formation continue : tout au long de votre carrière, vous devrez suivre des formations régulières pour actualiser vos connaissances et rester à jour sur les évolutions en matière de sécurité aérienne.

Certains organismes sont habilités à dispenser ces formations comme l’Institut National Supérieur des Etudes Sécuritaires (INSES), l’Ecole Nationale Supérieure Maritime (ENSM) ou encore l’AIRBUS Training Center. Avant toute inscription, assurez-vous que cet organisme est bien reconnu par la DGAC et à son sérieux.

D’une manière générale, la durée des formations varie entre 140 heures minimum jusqu’à plusieurs mois. Elles peuvent porter sur différents thèmes tels que :

Certaines fois, les formations peuvent inclure des stages pratiques au sein même de l’aéroport. Ces stages sont essentiels pour appréhender toutes les réalités du terrain et se familiariser avec le contexte professionnel.

Pour pouvoir exercer en tant qu’agent de sûreté aéroportuaire, il est nécessaire d’obtenir certaines certifications :

• Le CQP ASA : ce contrat de qualification professionnelle permet d’accéder directement à ce métier. Il est délivré par la branche professionnelle ou un organisme habilité par celle-ci après une formation initiale dispensée sur plusieurs semaines.

• L’autorisation préalable : pour travailler dans cette activité, vous devez être autorisé préalablement par le CNAPS (Centre National des Activités Privées de Sécurité).

Désormais, vous connaissez les différentes formations nécessaires pour devenir agent de sûreté aéroportuaire et les certifications obligatoires associées. Peu importe votre choix, assurez-vous que l’organisme choisi soit bien reconnu pour avoir un diplôme crédible. En suivant ces étapes, vous serez prêt à entamer une carrière comme agent de sûreté aéroportuaire !

Les qualités essentielles d’un agent de sûreté aéroportuaire

Devenir agent de sûreté aéroportuaire n’est pas seulement une question de formation et de certification. Vous devez posséder plusieurs compétences essentielles pour garantir la sûreté aéroportuaire.

• La vigilance : la sécurité des passagers, du personnel navigant et des travailleurs au sol dépend en grande partie de l’attention portée par les agents chargés d’assurer la sécurité dans l’aéroport. Ils doivent constamment surveiller leur environnement afin de détecter toute situation suspecte ou dangereuse.

• La rigueur : le respect strict des procédures et consignes est impératif dans ce métier. Les agents doivent appliquer à la lettre toutes les règles établies pour garantir une sécurité optimale.

• L’intelligence situationnelle : il s’agit ici d’une capacité à percevoir rapidement tous les éléments constituant une situation donnée, afin de prendre rapidement des décisions adaptées face aux différentes situations qui peuvent se présenter.

• L’empathie : même si c’est un aspect peu connu du métier, cette qualité est primordiale car elle permet aux agents d’établir facilement une relation avec certains types de représentants tels que des personnes âgées ou encore des enfants en bas âge. Cette compétence peut aider à apaiser ces derniers lorsqu’ils ont peur pendant le processus d’inspection-filtrage.

• Le sang-froid : cela va sans dire qu’un agent doit savoir garder son calme en toutes circonstances. Dans les moments de stress ou face à des voyageurs récalcitrants, l’agent doit rester serein pour accomplir son travail efficacement sans perdre ses moyens.

• La discrétion : les agents sont souvent confrontés à des situations délicates où la confidentialité est primordiale. Il faut donc que ces derniers sachent se montrer discrets et ne divulguent pas d’informations sensibles.

Vous l’aurez compris, être agent de sûreté aéroportuaire demande un ensemble de compétences variées et essentielles pour le bon exercice du métier. Si vous avez ces qualités en plus des formations nécessaires et des certifications exigées, alors n’hésitez pas à vous engager dans cette carrière passionnante !