Formation

Salariés : comment financer votre permis de conduire ?

De nombreuses solutions peuvent être utilisées pour financer un permis de conduire. Pour les salariés, le recours à un CPF se confirme être l’option la plus avantageuse. Vous souhaitez recourir à ce type de financement ? Découvrez ces principales spécificités.

 Qu’est-ce que le CPF ?

Le CPF ou compte personnel de formation est un dispositif de financement alloué à la plupart des salariés. Alimenté annuellement par des crédits, ce compte virtuel peut être utilisé pour financer des formations telles que le permis cpf.

A lire aussi : Réussir l'examen CAP électricien : astuces et conseils essentiels

Ayant remplacé le Droit Individuel à la Formation (DIF), le CPF est désormais calculé en euros et non plus en heures. La mise en place de ce type de financement a pour objectif de :

L’approbation de l’employeur n’est pas requise lors d’une demande de financement CPF d’un permis de conduire, sauf pour les fonctionnaires.

 Les conditions pour profiter d’un permis CPF

Quelques conditions sont nécessaires pour financer un permis de conduire via un CPF.

Tout d’abord, il faut que vous vous inscriviez auprès d’une auto-école en ligne bénéficiant de l’agrément d’organisme de formation. Il est également obligatoire que l’obtention du permis soit nécessaire à l’accomplissement d’un projet professionnel ou pour assurer la sécurité du parcours professionnel.

Ensuite, il faut que vous ne fassiez pas l’objet d’une suspension ou d’une interdiction de passer le permis de conduire.

Par ailleurs, avant de faire votre demande de financement CPF, il est judicieux d’examiner le solde disponible sur ledit compte. Dans le cas où vous ne seriez pas encore bénéficiaire d’un compte personnel de formation, il suffit de l’activer via une plateforme gouvernementale dédiée.

Une fois toutes ces conditions remplies, vous devez procéder à la présentation de quelques documents. Ceux-ci sont indispensables pour finaliser votre demande de formation. Il s’agit entre autres :

  • d’une convention de formation
  • d’une demande de prise en charge de la formation
  • d’une attestation de permis B
  • d’un devis final détaillé.

Déroulement de la formation

Recourir à un CPF vous permet de suivre les formations requises et de vous présenter aux examens du permis de conduire.

  • Opter pour une auto-école en ligne pour se former

En tant que salarié, il est difficile pour vous de trouver du temps pour suivre les formations auprès d’un établissement classique. Le mieux est de favoriser une auto-école en ligne. Cette dernière permet une gestion facile de vos formations via Internet. Il suffit d’avoir un appareil connecté pour accéder à la page web de l’auto-école choisie.

Outre la réservation de vos leçons de conduite et l’inscription aux examens, la plateforme facilite la révision du Code de la route. Si vous souhaitez bénéficier d’une assistance lors de l’apprentissage, vous pouvez entrer en contact avec un moniteur par chat ou par téléphone. Via la page de l’auto-école en ligne, vous avez également accès à des examens blancs pour vous exercer.

Pour ce qui est de la conduite, les cours sont assurés par des enseignants diplômés d’État. Il suffit de choisir l’heure et le point de rendez-vous qui vous conviennent dans diverses localités de la France.

  • Le passage aux examens

Pour passer l’ETG et l’examen de conduite, vous devez vous inscrire auprès d’un centre d’examen le plus proche de votre domicile. En France, on compte plus de 600 centres d’examen. Comme le passage à l’examen théorique coûte 30 euros, vous pouvez payer ces frais à l’aide du financement CPF.

Lors de l’épreuve pratique, un examinateur agréé par la préfecture va évaluer vos compétences. Contrairement à l’ETG, l’examen de conduite est gratuit. Toutefois, vous devez accomplir 20 heures de conduite pour pouvoir passer l’épreuve.

Ces heures de conduite obligatoires peuvent être complétées par d’autres séances d’apprentissage pour avoir une parfaite maîtrise du volant. Durant l’examen de conduite, la loi vous autorise à être accompagné par votre enseignant et sa voiture double commande.

Le CPF est l’un des financements de permis de conduire les plus avantageux pour les salariés. Toutefois, certains employeurs proposent à leurs employés de payer une partie ou la totalité des frais liés au permis de conduire.

Les avantages fiscaux liés au financement du permis de conduire par le CPF

Le Compte Personnel de Formation (CPF) permet aux salariés de financer leur permis de conduire. Le CPF est un dispositif qui remplace le Droit Individuel à la Formation (DIF). Il donne droit à des heures de formation pour chaque salarié, qu’il peut utiliser librement selon ses envies et ses besoins.

La formation au permis de conduire est éligible par le CPF. Les salariés disposent d’un budget annuel alloué en euros pour financer leurs formations sur ce compte. Ce budget varie selon l’activité professionnelle du bénéficiaire, que ce soit une activité à temps plein ou non.

  • Les avantages fiscaux liés au financement du permis de conduire par le CPF

Lorsque vous financez votre permis avec votre CPF, vous ne payez pas d’impôt sur vos revenus perçus pendant la durée du congé individuel de formation (CIF). Toutefois, si vous utilisez votre CIF pour passer uniquement l’examen pratique et théorique sans suivre une formation préalable, vous devrez payer des impôts sur vos revenus perçus durant cette période.

Lorsque vous financez votre permis grâce à votre CPF, cela ne coûte rien à l’entreprise puisque c’est financé directement via la contribution unique des entreprises appelée ‘contribution unique 2’. Cela représente donc un avantage considérable autant pour le salarié que pour l’entreprise.

Avant de commencer votre formation au permis de conduire par le biais du CPF, vous devez vérifier si votre contrat prévoit une clause qui vous empêche de travailler ailleurs pendant la durée du CIF. Si c’est le cas, vous devrez demander une autorisation écrite à votre employeur afin d’utiliser vos heures CPF pour financer cette formation et passer l’examen.

Les alternatives au CPF pour financer son permis de conduire

Si vous êtes salarié et que vous cherchez une alternative au CPF pour financer votre permis de conduire, sachez qu’il existe d’autres options.

  • Le financement par l’entreprise

Certaines entreprises peuvent proposer le financement du permis de conduire à leurs employés. Dans ce cas, pensez à bien vous renseigner auprès du service des ressources humaines afin de savoir si cette option est disponible et quelles sont les conditions à remplir pour en bénéficier.

  • Le prêt bancaire

Il est possible aussi de demander un prêt bancaire pour financer son permis de conduire. Les taux d’intérêts varient selon les établissements bancaires, donc il est indispensable d’étudier plusieurs offres avant d’en choisir une qui convienne.