Emploi

Comment trouver un emploi pendant une crise économique ?

Après deux confinements, le marché de l’emploi en France n’est pas au mieux. Pire, il faut s’attendre à une augmentation du chômage dans les mois à venir. Dans un climat aussi morose, comment parvenir à trouver un emploi ? Comment s’y prendre quand on est en recherche d’emploi durant une crise économique ?

Recherche d’emploi et impact du covid

Trouver un poste quand la situation économique est bonne n’a rien de simple. Mais quand celle-ci se dégrade, la recherche emploi se complique. C’est actuellement le cas en France depuis le début de l’année 2020 et la pandémie de covid 19.

A découvrir également : Trouvez votre emploi idéal à Redon et ses environs

Un premier confinement destructeur d’emploi

Ainsi, le premier confinement imposé par le gouvernement français pour tenter d’enrayer la pandémie de coronavirus en mars 2020 a eu un impact considérable sur l’économie. Les entreprises étaient toutes ou presque arrêtées, et leurs employés au chômage technique. Dans un tel contexte, impossible de se faire embaucher. Par ailleurs, très logiquement, cet arrêt total des entreprises a fait chuter le nombre d’offres d’emploi publiées jusqu’à -53% durant les mois d’avril et de mai.

Un marché du travail peu impacté par le second confinement

Depuis, le marché a repris des couleurs, les entreprises tentant de rattraper le chiffre d’affaires perdu pendant plusieurs mois. Ainsi, une embellie s’est faite sentir sur le marché du travail, notamment au mois de juillet et d’août.

Lire également : Les agences intérim horeca : un tremplin vers une carrière polyvalente

Toutefois, dès qu’un second confinement s’est imposé comme une évidence, les chiffres ont recommencé à chuter. Mais cette fois, aucun rapport avec le premier confinement. Mieux, dès l’annonce de l’allègement possible des mesures mi-novembre, les embauches sont reparties à la hausse en prévision de la réouverture de toutes les PME, boutiques et entreprises.

Recherche emploi : ce qu’il faut savoir pour se faire recruter

Bien évidemment, le marché de l’emploi en France n’est globalement pas très dynamique pour l’ensemble de l’année 2020. Les perspectives pour 2021 ne sont pas très optimistes car de nombreuses incertitudes pèsent encore.

Malgré ce contexte peu favorable, il est toujours possible de se faire recruter, sous réserve de bien savoir à quoi s’attendre.

L’expérience, un atout important en période de crise

Quand la croissance économique est au rendez-vous, les DRH ont tendance à privilégier le recrutement de jeunes fraîchement diplômés. En effet, s’ils n’ont pas encore l’expérience requise pour être performants à 100 %, le salaire qui leur est versé tous les mois est nettement inférieur à celui d’une personne possédant déjà une solide expérience.

Certes, cela implique de former ces personnes qui décrochent leur premier emploi. Cette formation en interne demande du temps. Son coût pour l’entreprise n’est pas négligeable. Toutefois, sur le long terme, la structure est gagnante.

En période de crise économique, les besoins d’une entreprise sont généralement très différents. Plus question de prendre le temps de former une personne en interne. Il faut que le candidat ou la candidate à l’offre d’emploi réponde exactement au besoin. Elle doit surtout être opérationnelle dans un délai bien plus court, de l’ordre de quelques jours. L’objectif pour le recruteur, c’est de renforcer les performances de son entreprise pour être plus concurrentiel et plus réactif sur un marché en crise.

Dans ce cas, ce sont les profils les plus expérimentés, et donc ceux qui ont le plus d’exigences en matière salariale qui sont recherchés.

Premier emploi : pas d’autres choix que de se plier

La recherche d’un premier emploi n’est donc pas chose aisée puisque l’expérience prime plus que d’accoutumée. Ce qui peut donc séduire un dirigeant quand il recrute un jeune diplômé, ce sont ses prétentions salariales évidemment moindres.

Certains recruteurs profitent d’ailleurs de la situation pour proposer des salaires particulièrement bas. Un demandeur d’emploi peut alors être tenté d’accepter en se disant que c’est toujours ça. Certes, mais si le marché repart rapidement à la hausse, le salaire ne sera probablement pas réévalué de sitôt.

Il faut donc faire attention à ne pas se “vendre” à un prix trop bas pour absolument décrocher un job. Pour autant, c’est effectivement une bonne chose que d’avoir une première expérience professionnelle à ajouter sur son cv. Cela permet de se constituer un bagage en vue d’une recherche d’un emploi mieux rémunéré après quelques mois.

Bien cibler les secteurs qui recrutent encore

Quand on parle de difficulté économique à cause du covid, il faut savoir que tous les secteurs ne sont pas tous impactés de la même manière.

Bien évidemment, le tourisme, l’hôtellerie, la restauration et l’événementiel sont particulièrement impactés du fait de l’obligation qui leur a été faite de fermer. En revanche, d’autres tirent bien mieux leur épingle du jeu comme les services à la personne, l’industrie ou encore le bâtiment. Trouver un emploi en période de crise, c’est aussi savoir cibler les secteurs qui recrutent.

Les compétences à mettre en avant dans son CV pour se démarquer

Le marché de l’emploi est actuellement tendu en raison de la crise économique que traverse le pays. Trouver un emploi devient donc une tâche ardue pour bon nombre de personnes, même les plus qualifiées.

Lorsque les offres d’emploi se font rares, il faut savoir mettre toutes les chances de son côté pour décrocher un poste. Pour y parvenir, pensez à bien produire des documents répondant aux exigences spécifiques imposées par chaque entreprise. C’est pourquoi il est recommandé d’adapter son CV à chaque offre d’emploi postulée.

Dans cette optique, le recrutement automatisé a fait émerger une nouvelle règle : celle du ‘matching’ entre les compétences demandées dans l’annonce et celles mentionnées sur votre CV. Vous avez besoin d’un contenu personnalisable qui permette facilement ce genre d’exercice.

Les recruteurs recherchent souvent des profils particuliers avec des compétences précises correspondant à leurs besoins réels. Le but étant qu’ils puissent déterminer rapidement si un candidat possède ou non ces compétences dès la première lecture du CV.

Pensez à bien veiller au format choisi pour présenter ses expériences professionnelles : chronologique (du plus ancien au plus récent) ou thématique (par compétence) ? Tout dépendra du profil et des missions exercées jusqu’à présent.

Dans un contexte de crise économique, certains recruteurs sont plus exigeants que d’habitude. Les candidats doivent donc se montrer particulièrement performants sur les compétences indispensables du poste.

Parmi les qualités clés qui attirent l’attention des employeurs, vous pouvez inclure :
• Votre capacité d’adaptation : en temps de crise, pensez à bien vous adapter aux changements.
• Vos aptitudes en communication : savoir communiquer correctement avec ses collègues et/ou sa hiérarchie est essentiel dans la plupart des secteurs professionnels.
• Votre sens de l’organisation : être organisé permet non seulement d’être efficace, mais aussi d’être capable de gérer plusieurs tâches simultanément.
• Votre créativité : dans certains domaines comme le marketing ou la publicité, avoir une âme créative peut faire toute la différence !

Tout dépendra naturellement du métier visé. Ainsi, par exemple, si vous postulez pour un travail manuel tel que menuisier ou électricien, il sera pertinent de mettre en avant votre habileté technique.

Pensez à bien rester humble tout en montrant que vous êtes la meilleure personne pour le poste. Même si décrocher un emploi durant une crise économique n’est pas chose aisée, cela reste possible à condition de se donner les moyens et d’être bien préparé. Un bon CV, personnalisé et mettant en avant ses compétences clés, sera votre meilleur allié dans cette période difficile.

Les astuces pour trouver des offres d’emploi cachées et augmenter ses chances d’embauche

Trouver un emploi pendant une crise économique peut être très difficile, surtout si l’on se contente de chercher des offres d’emploi publiées sur les sites internet. En effet, il existe souvent des offres d’emploi qui ne sont pas publiques ou simplement cachées. Pour augmenter ses chances de trouver un travail rapidement, il faut savoir comment trouver ces offres cachées.

La première astuce consiste à contacter directement les employeurs. Il faut comprendre que tous les postulants n’ont pas besoin de publier leur offre sur le web pour susciter l’intérêt des candidats potentiels. En contactant directement une entreprise dans votre secteur professionnel et en lui faisant part de votre intérêt pour travailler avec eux, vous pouvez attirer leur attention et obtenir plus facilement une rencontre.

La deuxième option consiste à fouiller dans son réseau personnel et professionnel afin d’y dénicher des opportunités inédites. Vos connaissances peuvent vous aider à identifier des entreprises recherchant activement du nouveau talent ou se trouvant proche du lancement d’un nouveau projet nécessitant davantage de bras.

Une autre méthode efficace serait la participation aux salons professionnels virtuels ou physiques organisés régulièrement par différents acteurs locaux (entreprises spécialisées). Ces événements permettent non seulement aux demandeurs d’emploi mais aussi aux professionnels déjà engagés dans leurs domaines de découvrir les entreprises locales qui recrutent ainsi que de rencontrer certains responsables RH pour discuter plus amplement de la vision opérationnelle vis-à-vis de la situation actuelle.

Ne sous-estimez pas le pouvoir des réseaux sociaux professionnels tels que LinkedIn, Indeed ou Viadeo. Ces plateformes sont devenues une étape incontournable pour les recruteurs qui cherchent à trouver des candidats qualifiés pour leurs postes, eux-mêmes invisibles sur d’autres canaux traditionnels.

En utilisant toutes ces astuces, vous serez en mesure de trouver facilement et rapidement des offres d’emploi cachées qui ne sont pas accessibles au grand public. Cela peut augmenter vos chances d’être embauché par une entreprise de votre choix. Toutefois, pensez à bien vous préparer avant tout entretien afin de convaincre l’employeur potentiel que vous êtes la bonne personne pour le travail proposé. Pensez donc à adapter votre CV aux spécificités du poste ainsi qu’à travailler votre présentation orale dans ce sens.

En combinant tous ces conseils avec une attitude positive et persévérante face à la situation économique actuelle difficile, vous pouvez mettre toutes les chances de votre côté afin d’accélérer le processus d’embauche et obtenir un emploi stable dès maintenant !